top of page
pexels-lukas-574052.jpg

Je reconnais et applique le code de déontologie de la Fédération des Professionnels de la Gestalt-Thérapie. 

Je copie ici quelques extraits, vous pouvez retrouver le code dans son entier en cliquant sur ce lien :

https://www.fpgt.fr/page/912639-code-deotologie-des-therapeutes#therapeute

"A – PRINCIPES  ETHIQUES 

A1 – Tous les individus ont la même valeur
A2 – Respect de la singularité, de la valeur et de la dignité de la personne
A3 – Reconnaissance des spécificités des personnes sur l
es plans culturel, économique, social, politique, ethnique, spirituel, d'identité et de genre, de handicap.
A4 – Reconnaissance de l'autonomie et des capacités d'autorégulation de la personne.

B – CODE BONNES PRATIQUES PROFESSIONNELLES

B1 Compétences du praticien

B1.1 Le.a gestalt-thérapeute est conscient.e des limites de ses compétences, selon ses formations, son expérience professionnelle, ses modalités de supervision. (...)

     B1.4.1  Le.a gestalt-thérapeute examine si sa formation est suffisante, dans le domaine nécessité par les besoins du.de la patient.e, pour que le travail soit pleinement au bénéfice du.de la patient.e. (...)
     

B2 Relations thérapeute / patient.e

B2.1  La relation thérapeutique est une relation professionnelle dans laquelle le.a praticien.ne garde en permanence la préoccupation du bénéfice apporté au.à la patient.e par le processus thérapeutique en cours.

B2.2 Conscient.e de l'asymétrie de la relation thérapeutique et de la capacité d'influence que lui confère sa position, le.a gestalt-thérapeute s'interdit tout abus de pouvoir dans quelque domaine que ce soit  (financier, sexuel, émotionnel, politique, idéologique, etc.), pour son avantage personnel ou celui de toute autre personne ou institution.

B3 Confidentialité

B3.1 Tous les échanges entre le.a gestalt-thérapeute et le.a patient.e sont considérés comme nécessairement confidentiels, excepté dans les circonstances prévues au chapître B7.

B3.7 Le.a gestalt-thérapeute n'établit de collaboration avec d'autres professionnels de santé qu'au bénéfice de son.a patient.e et avec son accord. Il.elle observe la plus stricte confidentialité sur les informations qui peuvent lui être communiquées et ne communique que ce qui est indispensable aux soins de son.a patient.e et à des personnes soumises elles-même au secret professionnel.

B3.8 Le.a patient.e a un droit d'accès (et de modification) à ses données personnelles administratives enregistrées par le.a gestalt-thérapeute dans le cadre de ses obligations professionnelles. Il ne peut en demander la suppression qu'une fois passé le délai de possibilité d'un contrôle fiscal (10 ans).

B3.9 Si un.e gestalt-thérapeute est interrogé.e sur un.e de ses patient.es dans le cadre d'une enquête judiciaire, il.elle peut s'abstenir de témoigner en se considérant comme confident.e nécessaire. Se reporter au document sur le secret professionnel annexé au présent code.

B3.10 Attestations
Sur demande de son.a patient.e, le.a gestalt-thérapeute rédige une attestation mentionnant, selon les besoins, le nombre de séances, leurs dates, le montant des honoraires versés, les dates de début et fin de prise en charge. Il;elle ne peut rien attester de plus. Il;elle ne remet d'attestation qu'à son.a patient.e, jamais à des tiers.

B4 Le contrat thérapeute / patient

B4.1 Tout engagement du.de la gestalt-thérapeute et de son.a patient.e dans une relation thérapeutique est considéré comme un contrat, que celui-ci soit écrit ou oral.

B4.2 Le contrat est explicite concernant les honoraires, les modalités de règlement, le lieu, la durée et la fréquence des séances, les interruptions, les séances manquées ou annulées par le.a patient.e ou par le.a thérapeute.

B4.3 Certains éléments du contrat font l'objet d'une discussion avec le.a patient.e et d'une recherche d'accord mutuel : interruptions pour des vacances, ré-orientation du.de la patient.e vers un.e autre professionnel.le, arrêt de la thérapie.

B4.4 Le.a gestalt-thérapeute est conscient.e des limites de ses compétences. Il.elle est clair.e, précis.e et sincère dans les informations qu'il.elle donne à son.a patient.e sur ses diplômes, ses compétences, ou son expérience.
Il.elle est attentif.ve aux difficultés spécifiques de certaines prises en charge (couples, familles, enfants, pathologies psychiatriques, etc). Dans le doute il.elle consulte son.a superviseur.e avant tout engagement et complète sa formation si nécessaire.
En cas de crise personnelle ou de maladie, le.a gestalt-thérapeute évalue avec son.a superviseur.e sa capacité à tenir ses engagements thérapeutiques auprès de ses patient.es.

B4.5 Lorsque le.a gestalt-thérapeute reçoit un.e patient.e qui est déjà engagé.e dans une relation thérapeutique avec un.e autre praticien.ne, il.elle met au travail avec ce.tte patient.e le sens de sa demande avant tout engagement. Il.elle ne doit pas conclure de contrat thérapeutique avec ce.tte patient.e tant que l'engagement envers ce collègue n'aura pas été clarifié.

 

B6 Sécurité

B6.1 Le.a gestalt-thérapeute prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité de ses patient.es et la confidentialité des séances dans l'espace où il.elle pratique.

B6.2 Le.a gestalt-thérapeute veille, dans la mesure du possible, à ce que son cabinet soit accessible aux personnes handicapées. Il est attentif à ses obligations légales dans ce domaine.

B6.3 Le.a gestalt-thérapeute souscrit une assurance responsabilité civile professionnelle pour couvrir ses activités.

 

B7 Circonstances exceptionnelles

B7.1 Les circonstances exceptionnelles sont les situations d'urgence dans lesquelles le.a patient.e n'est pas en capacité d'assurer une sécurité minimale pour lui.elle-même ou ses proches.

B7.2 Le.a gestalt-thérapeute prend toute mesure appropriée pour assurer cette sécurité et collabore avec les personnes en mesure d'intervenir (proches, amis, services d'urgence). Cette dérogation à la règle de confidentialité sera limitée aux faits et à la durée strictement nécessaires.(...)

B7.4 Lorsque le.a gestalt-thérapeute a connaissance de privations, mauvais traitements ou atteintes sexuelles infligées à un.e mineur.e ou à une personne vulnérable au sens de la loi, il.elle prévient son.a patient.e qu'il.elle ne peut être dépositaire de cette information sans agir pour la protection des personnes concernées auprès des autorités compétentes, judiciaires ou administratives.
Le.a gestalt-thérapeute évalue l'urgence de la situation. Le signalement aux autorités compétentes sera fait si possible en accord et avec la collaboration du.de la patient.e.

 

Le code de déontologie de la FPGT a été adopté pour la première fois lors du Cercle d’Orientation du 17 février 2019 à Ecully (69130). Traduction du code de l'EAGT.
 

bottom of page